jeudi 28 juin 2012

33. Summertime, and the living is easy...

Chers amis, figurez-vous que c'est l'été! Du moins c'est ce que prétendent les journaux féminins, mais peut-on vraiment se fier à ce type de presse, je vous le demande, Fernande? Vous me direz, sur les ondes, Joël Collado, persiste lui aussi à affirmer que l'été est bien arrivé et ce, bien que la météo semble démentir incontestablement cette information! Alors si on ne peut pas  faire confiance à la radio non plus, je pose la question : où va-t-on, Raymond?

Et pourtant, c'est bien l'été.
Revoici donc venu le temps joli des festivals et l'occasion de prendre la route pour découvrir autant de jolies communes (et de spécialités gastronomiques, ça va de soi!).

Petit tour d'horizon. 
A Laroquebrou, déhanchez-vous gaiement au Festival International de Boogie Woogie! Envie de Mojito et de salsa? C'est à Vic Fezensac qu'il faut aller! Au festival Tempo Latino, LE festival de salsa (génial, certes, mais épuisant! Mesdames, si comme moi vous aimez trémousser votre adorable popotin, suivez-mon conseil, oubliez donc de faire les belles et de risquer une entorse, renoncez donc au talons hauts!). A Courzieu, alliez la culture et l'agréable: chansons, théâtre, et fromage au chouette Festival des Fromages de Chèvres de Christian Paccoud (faites-moi confiance, y'a que des copains sur scène!). Si vous tenez absolument à passer par Avignon, bon courage les amis! Commencez par éviter soigneusement les très prometteurs Ma voisine ne suce pas que de la glace ou Faites l'amour avec un Belge et aux 1300 spectacles annoncés dans les remparts, préférez la jolie programmation de Villeneuve en scène! C'est juste en face, il fait plus frais, il y a de la place aux terrasses des cafés, c'est plus intime, et beaucoup plus calme! Profitez-en pour visiter, c'est ravissant! Et puisque vous êtes dans le coin, ne manquez pas de passer par Barjac pour (re)découvrir Chansons de paroles ou par l'Ardèche avec son Festival de la Pleine lune, sans oublier le théâtre de plein air avec les Fêtes Nocturnes de Grignan du côté de chez cette bonne vieille marquise, j'ai nommé Madame de Sévigné.

Et puis encore tous ces petits festoches inattendus que vous découvrirez par hasard sur le chemin de vacances! Prenez-le temps de faire un tour!

Pourtant, cette année, vous aurez beau chercher, vous ne verrez annoncée Stef! nulle part: ni du côté de Bessines-sur-Gartempes ni de celui de Naujac-sur-Mer.
C'est désolant, je vous l'accorde mais il est inutile de vous répandre comme vous le faites en sanglots incompressibles, reprenez-vous que diable! Un peu de dignité! Comme vous, je suis un peu triste, forcément, mais au moins je sais me tenir!
Et puis que chacun se rassure: ce n'est que partie remise. Disons sobrement que, telle le soleil, j'aime à me faire désirer cette année et on appréciera au passage la beauté et la modestie de cette métaphore astrale... 
Notez que le bon côté, c'est que ça va me laisser du temps.
Du beau de préférence.
Quoique j'ai l'impression que, côté météo, il ne faudra pas faire trop la difficile cette année, n'en déplaise à ce bon vieux Jojo Collado...  Mais mieux vaut prévoir un maillot de bain tout de même, on ne sait jamais!
Eh! C'est bien beau d'avoir du beau temps, encore faut-il savoir quoi en faire!!! Je ne peux tout de même pas passer l'été simplement à me prélasser au bord de la piscine, en sirotant des cocktails coco-rhum-pastèque et attendre l'heure de l'apéro? Quoique?

Non, non et non! Un peu de discipline! Dis donc Stef! tu t'imagines que tu vas te la couler douce? Laisse moi-te dire une chose, puisque cette année tu ne pousses tes chansonnettes ni en Champagne, ni en Auvergne, ni en Lozère, il ne te reste plus qu'à sortir papier, crayons (et gomme!) pour pondre de nouveaux opus! Allez hop! Au boulot!
Qu'est-ce que tu crois? C'est l'été : pas les vacances!!!

mercredi 6 juin 2012

32. Lasciatemi cantare!

Les amis, posons-nous un peu voulez-vous? C'est que ça fait un petit moment que nous n'avons pas bavardé vous et moi. D'ailleurs c'est l'heure de l'apéro! Sortons antipasti et petit blanc (sans vouloir faire de réclame, le Moscato d'Asti pas dégueu de chez Nicolas, par exemple), installons-nous confortablement et causons un peu pendant que les melanzane alla parmiggiana dorent doucement dans le four que vous aurez préchauffé à 180° (TH. 6) . Oui l'été approche et je traverse une phase italienne, d'ailleurs, une petite minute, je lance immédiatement le CD de Richard Cocciante!

Aaaaaaaah... On n'est pas bien? 

Alors, dites-moi, comment ça va? Le travail? I bambini? Vous partez en vacances? Comment ça? Ah bon? Bien sûr, bien sûr, je comprends... Avec la crise... Remarquez, c'est très surfait l'Ile Maurice vous savez et puis il y a la mer aussi à Dieppe... Reprenez donc un crostini.

De toute façon, si je vous posais la question, c'était surtout pour pouvoir vous parler de moi ensuite alors pour mettre tout le monde à l'aise, je vous propose d'en rester là pour ce qui vous concerne et d'enchaîner directement sur moi! 

Il semble en effet que beaucoup d'entre vous se demandent ce que je deviens, ou plutôt ce que devient Stef! et ses Chansons à voir? Vraiment, ça vous intéresse? Eh bien puisque vous me le demandez..   

Pour commencer la série de six mois de concerts aux Blancs Manteaux s'est formidablement terminée! Merci à tous ceux qui sont venus si nombreuuuuuuux! J'espère que les autres pourront venir découvrir le spectacle ailleurs très bientôt! En tout cas, ça fait du bien au moral! Du coup, forcément, j'étais un peu triste que tout s'arrête, mais comme disait Pavarotti devant le dernier épisode de Colombo, le migliori cose hanno una fine... 
Il s'agit maintenant de préparer la suite! Comment? C'est une question délicate, je vous remercie de l'avoir soulevée et, contrairement à de nombreux politiques, j'admets humblement que je ne suis pas en mesure de vous répondre vu que je ne suis pas très sure de mon coup! 

Comme toujours, nous sommes perpétuellement à la recherche de lieux pour accueillir le spectacle à Paris, en province, et dans toute autre galaxie! Le public, curieux, est venu, mais bien sûr pas les programmateurs. Stef! n'a donc toujours pas d'agent, de tourneur ou autre mammifère apparenté, et doit se débrouiller toute seule. Hélas je ne suis pas très douée quand il s'agit de démarcher ou de vendre le spectacle moi-même. Je préfère de loin le jouer! Vous avez des pistes? Bien sûr que ça m'intéresse! Oui, oui, vous pouvez me les envoyer à ilsuffiraitde@gmail.com, je les contacte de votre part? C'est adorable, merci! D'ailleurs, si vous connaissez quelqu'un susceptible de vouloir s'investir dans la diffusion du spectacle, vous pouvez aussi me l'adresser! Je vous demande une petite seconde, le temps de surveiller les aubergines...

Me revoilà... je vous disais donc, si les concerts sont en pause, je peux vous dire que je ne chôme pas pour autant! Enfin, je ne chôme pas, c'est une façon de parler, parce que si justement, je chôme: la société de production qui m'employait vient de déposer le bilan... En plus d'intermitteuse du spectacle, me voici officiellement sans emploi!  Je confesse que c'est un peu angoissant, mais voyons le bon côté des choses, ça me laissera du temps pour mes chansons! Je pourrais peut-être même passer vous voir à Dieppe cet été, qu'en dites-vous?
Je vous ressers un petit verre? Vous voyez, je vous l'avais dit, ce vin italien est délicieux!  Attention, n'abusez pas tout de même! 
Où en étais-je? Ah oui! Les chansons. J'ai écrit de nouveaux textes! Et François, mon adorable pianiste, les a déjà mis en musique, j'ai hâte de les tester sur scène!
Les deux autres graaaaaaaandes nouvelles ce sont les clips qui arrivent! Le permis  et  Coming out
Le premier, savant mélange de Stopmotion et de Rotoscopie (voir Wikipedia, pour les plus curieux d'entre vous!) est réalisé par Jean Philippe Bouretz. 


Le second, est réalisé par Olivier Lallemant et intégralement interprété en Langue des Signes Française par Bruno Moncelle. 


Deux projets très différents et qui promettent de belles images! Les tournages sont maintenant finis, et les post productions et autres montages sont en cours. Ils seront probablement finis au cours de l'été, mais je vous réserve la surprise pour la rentrée! Il faudra être patients!
Ce sera d'ailleurs une bonne occasion de faire un (des?) concert(s) exceptionnel(s) avec projection des clips! J'espère que vous serez libres pour ce qui promet d'être une belle fête, sinon rassurez-vous, vous pourrez aussi les voir et les partager sur Internet! 

Pour finir,  vu le succès - flatteur! - de Ode à mon cul, la chanson sera disponible en téléchargement dès que nous aurons fini de l'enregistrer en studio, c'est à dire au plus vite! 

Bref, comme vous le voyez, il s'en passe des choses du côté de chez Stef!
Il faut que je vous laisse, les aubergines embaument, elles sont prêtes!

Ciao tutti et à bientôt, sur scène et en musique!