jeudi 15 août 2013

52. Un sac de fille

Cette semaine, une fois n'est pas coutume, je vous propose de faire court.
Inutile de protester: c'est le 15 août, c'est le pont, je ponte! Comment ça je suis déjà en vacances? Et alors? Excusez-moi mais je ne vois pas bien où vous voulez en venir? Vous voudriez peut-être que je profite de cet immuable weekend de congé pour travailler? Vous êtes sérieux? Travailler? Ha! Ha! Alors vous, comme déconneur! J'ai failli me faire avoir! 
Le temps de faire ma valise et je pars! Enfin ma valise... Un sac suffira. Pour trois jours en bord de mer je n'emporte que l'essentiel. Alors chemise de nuit... Brosse à dents... Une ou deux pièces le maillot? Dans le doute, je prends les deux! Ce n'est pas ça qui va prendre de la place! Le paréo pour la plage, un jean et 5 ou 6 Tshirts si on décide de faire une balade... Comment ça 5 ou 6 c'est beaucoup? J'aime avoir le choix, pas vous? Et puis ne soyez pas de mauvaise foi, ce ne sont pas un ou deux Tshirts supplménetaires qui m'empêcheront de fermer mon sac. D'autant que je n'ai pris qu'un seul jean! Et si on sort? Je prends une robe au cas où! Les chaussures! J'allais oublier les chaussures! Je prends les tongs pour la plage, les baskets (et des chaussettes!) si on décide de faire une balade... Et si on sort? Je prends les talons au cas où! J'y suis presque. Plus que la crème solaire et le lait hydratant après soleil, le gel douche, le shampoing et l'après-shampoing... Pour 3 jours, une seule serviette? Non, 2! Une pour la plage, une pour la toilette! Je déteste m'essuyer avec le sable de la plage après ma douche! Ça gratte, beurk! Un (bon!) bouquin, l'appareil photo et son chargeur, l'ipod et son chargeur, le téléphone et son chargeur... Voilà! Je crois que je n'oublie rien. Si! La bouteille de Château Fiesta pour mes hôtes: j'ai des manières, je n'aime pas arriver les mains vides.
C'est étrange, à peine quelques bricoles et le sac ne ferme pas? J'ai dû mal les agencer. Je ne vais quand même pas tout ressortir! Un petit effort, je pousse fermement tout mon barda dans les entrailles du sac pendant que je le comprime fermement entre mes genoux... hmmpf... Non?
Bon, et si je m’asseois dessus? J'écrase... haaan... je comprime... pff.... je compresse... arggg... Mais enfin, c'est dingue! Je n'ai quasiment rien pris! En sueur, ahanante, j'ai beau tirer sur la toile du sac en tous sens et sautiller allégrement du potin impossible de le fermer! Bon, après tout le Château Fiesta ne s'impose pas, je trouverai sûrement un cadeau sur place. Rebelote, c'est reparti pour une séance de Zumbagagite! Miracle, la fermeture éclair remonte!!!! Mon sac est bouclé! Mais comment un maillot et une brosse à dents peuvent-ils peser si lourd? Mystère... 
Moi qui voulais faire court! C'est raté! Enfin, je vous quitte, à moi les joies des embouteillages! Juste le temps de vérifier mon sac à main et je file...

2 commentaires:

  1. coucou ma belle, je rigole car j'ai l'impression de me voir..mais moi j'ai une petite valise à roulettes et pour deux jours ou 15 jours est est bien..passes un bon week end
    De gros bisous
    Dominique

    RépondreSupprimer
  2. Tiens, on dirait moi :-D

    RépondreSupprimer