Articles

Affichage des articles du 2020

125. Pourquoi tu tousses ?

T'as toussé là, non ? J'ai pas rêvé, t'as toussé ! Ne fais pas l'innocente, je t'ai entendue ! Alors, moi, en toute confiance, je t'ai offert l'hospitalité, je t'ai accueillie sur mon canapé, je t'ai déroulé ma plus belle couette Ikéa, et toi, sournoisement, tu te pointes la quinte en bandoulière et tu craches tes glaires louches dans mes draps cent pour cent coton bio ? T'es vraiment qu'une vieille canaille ! Dégueu de surcroit. Allez, hop, hop, hop ! Tu me remballes tes crêpes et ton sac à dos et tu retournes dare-dare à Saint Tugdual ! Je le sais bien que c'est moi qui t'avais invitée pour le weekend mais mon plan c'était pas une soirée Coronana ! Alors ouste, plan d'évacuation sanitaire ! Comment ça qu'est-ce que je fais ? Y a pas la tévé ni les zinternet dans le Morbihan ? Je m'asperge, tiens ! C'est tout ce que j'ai sous la main : de l'eau et du rhum,  y a pénurie de gel hydro-alcoolique, alors je f…

124. Comitial-out

Chaque jour du calendrier a son saint ou sa sainte et... sa journée internationale, ou presque. Il y a les plus célèbres comme la Journée Internationale des Femmes (appellation officielle de l'ONU) ou la Journée Mondiale Sans Tabac, les plus jolies comme la Journée Mondiale du Bonheur(merci l'ONU itou) ou celle du Livre pour Enfants (à l'initiative de l'UNESCO) et celles pour le moins insolites dont l'intitulé laisse perplexe comme la Journée Internationale des Toilettes (qui s'avère être une véritable cause!) ou plus déroutante, la Journée Internationale du Parler Pirate ! En ce lundi 10 Février, la journée ne sera ni célèbre, ni jolie, ni insolite puisque c'est la Journée Internationale de l’Épilepsie. C'est moins glamour que la Saint Valentin et hélas, beaucoup moins lucratif. Il faut dire aussi que l'intitulé - pas la cause - laisse à désirer. En général, les journées internationales c'est contre les maladies : contre le cancer, contre la t…

123. Tour de crasse

Image
Cher résidu de détartreur rouillé,  Hier soir, je me réjouissais de  passer pour la première fois de l'année un agréable moment en compagnie de mon ami Laurent à la Maison Plume au 61 de la rue Charlot (Paris 3ème) avant d'aller dîner. Oui, je fréquente les pâtisseries avant d'aller dîner, et alors ? Tu fréquentes bien les coins de rues obscurs, est-ce que je te juges moi ? Quoique nous ne nous connaissions pas, j'aurais eu plaisir à te faire découvrir les créations sans sucre et sans gluten de Tara, la jeune propriétaire, les unes s’avérant tout aussi savoureuses que l'autre. Autour d'une tasse de thé fumant, nous aurions partagé une tarte... deux si tu es aussi gourmand que moi et peut-être même une galette, épiphanie oblige. Entre les tables dépareillées et les chaises rempaillées de ce petit cocon rassurant, nous aurions appris à nous connaitre... Je t'aurais raconté les joies, les doutes, l'excitation de la vie d'artiste et tu aurais promis de…