samedi 26 février 2011

8. Ca, c'est fait!

Bien... trois jours plus tard, le défi a donc été relevé! Qui l'eût cru? C'était un challenge audacieux mais, les 14 titres ont bien été enregistrés. Disons du moins qu'ils sont dans la boîte, encore à l'état brut!

Les conditions  de l'enregistrement étaient live, c'est-à-dire que le chant, et les instruments ont été pris simultanément (ou presque!) et non superposés. Je livre ces petites précisions pour les non initiés qui comme moi, ne s'y connaissent pas trop en enregistrement. Les musiciens me pardonneront ces explications rudimentaires! D'autres conditions nous auraient pris beaucoup plus de temps et bien sûr,  plus d'argent! Hélas, nous n'avions ni l'un ni l'autre.

Et puis, pour ce qui me concerne, j'aime bien que les CDs achetés  au détour d'un concert soient fidèles aux artistes que je viens de découvrir. Cette forme d'enregistrement - qui se rapproche le plus d'une version concert puisque nous enregistrons ensemble, voir plus haut - me semblait donc aussi la plus appropriée pour un premier album dont le but est avant tout de faire découvrir mon univers à mes futurs (et très nombreux!) auditeurs.

Voici donc maintenant venu le temps du mixage, du dosage,  des réglages, du compressage, des graves, des aigus, bref du son,  domaine totalement hors de mes compétences tout comme le surf sur gazon mais je présume que cela n'intéresse personne...  

Le bébé a donc été confié aux bons soins de l'expert qui a  bien voulu enregistrer nos voix, instruments et autres blagues idiotes dans son ordinateur magique. A lui maintenant la lourde de tâche de transformer ces obscurs audio graphes multicolores en chansons que vous ne pourrez plus vous empêcher de fredonner dès que vous les aurez entendues! 

Chéri t'es pas bio, première échographie...
D'ici là il faudra patienter! 
Pas facile hein? 
Promis, je reviens de temps en temps vous raconter ma vie palpitante en attendant.

vendredi 25 février 2011

7. En chantant...

Deuxième jour d'enregistrement et après 8h de studio,  je commence à ressentir un certain respect pour Michel Sardou... 

Comprenez-moi bien, je ne parle pas ici de l'interprète des inoubliables Femme des années 80, La java de Broadway, ou encore Je ne suis pas mort je dors, mais du type qui a enregistré plus d'une vingtaine d'albums... 

Certes, si l'on se place du point de vue de l'auditeur, le résultat n'est rien d'autre que pénible voire douloureux. 
Si, en revanche, on se place du point de vue de Mimi, c'est quand un même un sacré boulot!  Et là, maintenant que j'entrevois ce que c'est,  je dis respect. Toutes ces heures, enfermé dans la cabine du studio , seul à seul face au micro, à reprendre encore et encore  
Tu m'as donné de beaux enfants
Tu as le droit de te reposer maintenant

Là encore, on imagine aisément le calvaire de l'ingénieur du son, peut-être même les séquelles physiques causées par ces enregistrements. Que l'on se rassure, il a dû toucher une indemnisation financière conséquente; nous, par contre devons endurer bénévolement chaque diffusion radiophonique intempestive!

Tout ça pour dire, qu'on croit qu'il suffit d'écrire 3 couplets et deux refrains, d'emballer ça dans une jolie ritournelle, de fredonner le tout dans un aquarium équipé une ou deux fois et emballez,  c'est pesé!  Eh ben non!

Au bout du deuxième jour, soyons tout à fait honnête, je suis claquée!
A force de réécouter les différentes prises, je n'entends plus rien! C'est laquelle la mieux : la 2 ou la 4? Ben la voix est pas mal, mais le piano et la basse sont pas ensemble... en plus y a de la repisse dans le fond...  On reprend où? Attends, je te drope avant le troisième refrain...  De toute façon, on fera les re-re demain, t'inquiète! Tout d'un coup, je me demande même ce que signifie ce texte que j'ai écrit moi-même! Dans ma cabine de 2m2, isolée des autres musiciens et du monde en général,  je m'interroge : suis-je en train de devenir complètement dingue? 

Peut-être bien... Et Alors?
Au final, on rigole bien entre (pendant?) les prises, avec nos super blagues de l'Almanach Vermot! Un vrai festival, rien que pour ça, il valait le coup cet enregistrement!

Et si Michel avait raison?


La vie c'est plus marrant,
C'est moins désespérant
... En chantant



Pardon...
Citer Michel Sardou, je sais bien, c'est limite...
Mais je suis vraiment claquée! Ça excuse!

jeudi 24 février 2011

6. BeyonStef! est dans la place...

Après Mylène Farmer et Lady Gaga, c'est au tour de Stef! de s'enfermer pour préparer son prochain album. 

Si l'on dispose encore de peu d'informations, on sait pourtant que le studio Bop City où se déroule l'enregistrement est situé au Pré Saint Gervais, petit village métissé aux portes de Paris. La chanteuse s'y serait faite conduire ce matin par un proche en automobile afin de préserver son anonymat et d'éviter les transports en commun aux heures de pointe...

Petit et intime, le studio offre la convivialité et la chaleur nécessaires à Stef! pour laisser s'exprimer toutes les couleurs de son répertoire.  
La machine à café et un petit Corbières pas dégueu offrent également à Stef! la convivialité et la chaleur nécessaires à son répertoire. 
A la fin de cette première journée, 4 titres ont pu être enregistrés et écoutés, offrant une base de travail plus que prometteuse; 4 kebabs ont également été ingérés, l'équipe ne reculant devant aucun sacrifice nécessaire!

Depuis sa cabine, Stef! peut voir les doigts de François s'envoler sur le piano quart de queue et Alesks valser avec sa contrebasse. A son tour, elle se laisse alors aller, ferme les yeux et entre dans la danse, réinventant des chansons qu'elle connaît par cœur... L'exercice est certes périlleux, mais un CD ce n'est pas la scène, il s'agit donc d'être précis et exigeant et l'équipe de Stef! le sait bien!

Dieu qu'il sera beau ce disque! Si vous saviez! Vite, vite, demain... la suite!

mercredi 23 février 2011

5. Méthode Couette!

C'est officiel : demain, c'est le grand jour. 

J'arrive à peine à le croire. Enfin, on enregistre. On ENREGISTRE! Vous vous rendez compte? Non, je présume et vous vous en souciez comme  d'un tibia de langouste. Mais ce n'est pas grave! Ce qui compte c'est qu'on l'enregistre cet album. Objectif : 14 titres impérissables. Stef! saura-t-elle remplir sa mission? Quelle pression les amis, quelle pression! Que Nespresso à côté c'est de la gnognotte!

Si vous me croisez ces prochains jours, il se peut que je prenne un air entendu pour vous déclarer :
En ce moment? Je suis en studio,  je prépare mon album... 
N'allez pas vous imaginer que je prépare mes futures interviews pour Radio Shalom ou Télé Ch'ti.
Je pratique simplement l'autosuggestion, afin de me persuader que toute cette histoire n'est pas un rêve! 

Oui, oui, c'est vrai je suis un peu stressée. 
Alors ce soir, pour me détendre, je vous invite à m'offrir l'apéro, un petit verre de rouge pas trop frais... et puis ne m'en voulez pas trop si je ne vous tiens pas compagnie très longtemps.  

C'est que je ne vais pas trop tarder à me coucher.  Demain, je me lève tôt. Vous comprenez, j'ai une grosse journée...

mardi 22 février 2011

4. Quand la musique est bonne...

Eh bien oui : Sacha Guitry ou Jean-Jacques Goldman, même combat! Car le Blog de Stef!  sait aussi rendre ses lettres de noblesse à la Culture, la vraie! 

Oui, Jean-Jacques a bien raison qui nous dit :

Quand la musique est bonne
Quand la musique donne
Quand la musique sonne, sonne, sonne
Quand elle ne triche pas
Quand elle guide mes pas

Hélas, Jean-Jacques ne nous donne pas la clé de l'énigme et au final que se passe-t-il quand la musique est vraiment bonne?

Chers amis, réjouissez-vous car la réponse à cette ténébreuse question se trouvait hier dans mon salon! 

La séance avait pourtant mal débuté. Alors que le rendez-vous était fixé à 13:00,  heure locale, à 14:00 le contrebassiste manquait encore à l'appel. Le pianiste et la chanteuse songeaient déjà à faire appel à l'inspecteur Derrick quand,  tel le sel redonnant tout son goût à la frite insipide, il a surgi!

Nous étions au complet :

- A la Flûte : Pao, le Colibri
- Au Piano et à l'Accordéon :  François, les Doigts d'Or
- A la contrebasse : Alesks, la Chatouille
- Au chant :  Stef!,  pour vous servir (euh, pour vous servir, n'est pas un nouveau pseudonyme!)

Ce ne fut pas un long fleuve tranquille.  Il y eut des pains de quoi ouvrir une boulangerie, des enclumes de quoi s'établir forgeron,  des armoires, des canards, des coquards (des vrais!), qu'importe! Il y eut surtout des (f)sourires, de la chaleur, du partage, bref du bonheur parce que ces chansons, dis-donc, dis-donc, elles sont aux petits oignons, je vous le dis ma bonne Germaine!

Cet album ne sera peut-être pas parfait (quoique?).... Certains n'en aimeront pas les textes, la musique, la chanteuse (mais ceux-là je leur casse la gueule!),  les arrangements, la pochette, le prix ou que sais-je encore : je m'en fiche!

Aujourd'hui,  je suis heureuse parce que jeudi, je vais enregistrer un beau disque avec ET pour  des gens que j'aime et ça, c'est drôlement chouette!

Jean-Jacques si tu veux mon avis, quand la musique est bonne, bonne, bonne ça fait drôlement du bien! Encore faut-il se mettre d'accord sur la définition de bonne quand il s'agit de musique, mais ça, comme tu le dis si bien,

C'est un recours pour une autre histoire
(Encore que je ne sois pas très sûre de bien saisir ce que tu entends par là... )

Bon, c'est pas tout ça, mais faut que je retourne répéter, il va pas se faire tout seul ce disque d'or!

Vous croyez quoi vous? Que c'est les vacances?




dimanche 20 février 2011

3. Débat sur l'identité musicale...

Hier au soir,  j'étais l'invitée d'une soirée aussi arrosée qu'animée et réciproquement... 

Si la soirée fut, dans l'ensemble, réussie - je veux dire par là que notre hôtesse avait pris soin d'éviter le beaujolais nouveau et autres tuiles goût paprika - je n'ai malheureusement pas pu éviter l'inévitable... 

En effet, nombres des convives m'étant inconnus, je dus passer l'épreuve des présentations.
Je déclinais donc mon identité et endurais vaillamment les jeux de mots éculés que  ne manquent pas de déclencher mon nom de famille à savoir Bourguignon (inutile de faire celui ou celle qui n'a pas compris!). 

Histoire de détourner subtilement la conversation, j'évoquais ma vie de bohème,  ma vie de pata-patachon, et déclarais fièrement que j'étais chanteuse si on voulait tout savoir....
Grossière erreur.... 
Ah ouais? Chanteuse? Et c'est quoi ton nom de scène, Le Bœuf?  Ah , ah!
Hu-mi-liée!  La voie était ouverte. Je souhaitais pourtant garder une certaine contenance, et je hasardais moi-même quelques jeux de mots honteux... Sûr que je vais faire un bœuf avec mon disque!  Je le sais, pourtant,  l'alcool n'excuse pas tout...

Tout ça pour dire que Stéphanie Bourguignon c'est pas top glamour comme nom de scène... 
Les Maillots Jaunes sont pliés au fond de leur placard... Ok.  Alors quoi? La paupiette frivole? Agathe Zeblouse?
D'accord Stéphanie Bourguignon c'est pas top sexy mais c'est mon nom! Pour la police, la sécu, le pôle-emploi, la mairie,  pour Facebook, je suis Stéphanie Bourguignon. D'un autre côté, pour ma famille, pour mes amis, pour mon amoureux, je suis Stef!. En cas de mauvaise nouvelle, ou de grosse bêtise, il arrive aussi que je sois Stéphanie....

Me voici donc en pleine crise d'identité musicale: Stef! , Stéphanie ou Stéphanie Bourguignon - Stéphanie Le Boeuf étant exclu d'office! 

Je crois pour finir, que je prépare ce disque pour mes amis, pour ma famille, bref pour  tous les gens que j'aime... Alors Stef!  c'est ce qui convient le mieux... non?
Vous en dites quoi vous?

samedi 19 février 2011

2. J'ai pris mon rhume en grippe

Spirituel, hein?  Inutile de vous emballer : c'est pas de moi. C'est de Sacha Guitry.

Je résume. Dans 5 jours,  c'est l'enregistrement.
 
Je ne suis pas particulièrement angoissée, ce qui constitue déjà en soi un événement non négligeable pour qui me connaît un peu.

Je ne suis pas particulièrement angoissée d'accord, mais j'ai quand même un rhume! Comme d'habitude! En général, sur scène, je fais plutôt dans l'extinction de voix subite... mais pour un disque, j'ai trouvé qu'un rhume, c'était plus approprié...

Non, non, je ne suis pas malade pour de vrai...
Je ne me suis pas promenée en maillot de bain sous la pluie, je n'ai pas fricoté avec un poulet douteux, je n'ai pas eu de relation suspecte avec un porc (je parle ici de l'animal) et je ne suis allergique à rien si ce n'est quelques chanteurs actuels dont je tairais le nom afin de ménager mes futures amitiés professionnelles.
Il n'empêche, j'ai les sinus bouchés, je renifle et j'ai le nez qui coule! Mais c'est juste pour de rire... Histoire d'avoir un truc à raconter si Femme Actuelle m'interviewe dans quelques mois... 

D'ailleurs, je doute que le rendu soit particulièrement sexy pour l'enregistrement. Encore 5 jours avant le studio : j'ai largement le temps de retrouver ma douce voix de Madone... Oh, ça va, inutile de se moquer.... Et puis d'abord qui sait si la Madone n'avait pas la voix de Régine? Ceci dit, j'espère que non, parce que comme berceuse La grande Zoa c'est pas terrible. D'un autre côté, ça pourrait expliquer tout un tas de trucs....

Bon. Je m'égare. Je ferais mieux d'aller prendre mes gouttes. 
La bonne nouvelle, c'est que j'ai une bonne excuse pour rester au lit avec un bon livre...
Ben quoi? 
Faut que je me ménage!

vendredi 18 février 2011

1. Alors donc... bonjour!

Ceci est donc le tout premier message du blog de Stef! , comédienne, auteur, interprète.

Un premier message n'empêchant toutefois pas la courtoisie et les bonnes manières, bonjour donc, à tous les curieux  venus jeter un œil sur cette page et bienvenus.  

A ceux qui en ont déjà assez lu, au revoir, et euh... merci pour le détour... 
Aux autres, les courageux qui poursuivez vaillamment la lecture de ces quelques lignes insipides, je vous remercie! C'est qu'après Myspace et Facebook,  j'ai décidé d'explorer ce nouveau mode d'expression qu'est le blog...

Le but? 

Alors que je m'apprête à enregistrer mon tout premier album solo, j'aimerais, dans un élan de franche générosité, vous faire partager les angoisses, les névroses, les doutes, les découragements et qui sait, les joies et les bonheurs que cette incroyable aventure me réserve?

Bon. Pour un premier message, mieux vaut faire court non? Inutile de décourager de futurs lecteurs et/ou auditeurs potentiels...

Voilà. 
Alors... Euh... A bientôt?
Je signe? Je signe:

Stef!