vendredi 25 février 2011

7. En chantant...

Deuxième jour d'enregistrement et après 8h de studio,  je commence à ressentir un certain respect pour Michel Sardou... 

Comprenez-moi bien, je ne parle pas ici de l'interprète des inoubliables Femme des années 80, La java de Broadway, ou encore Je ne suis pas mort je dors, mais du type qui a enregistré plus d'une vingtaine d'albums... 

Certes, si l'on se place du point de vue de l'auditeur, le résultat n'est rien d'autre que pénible voire douloureux. 
Si, en revanche, on se place du point de vue de Mimi, c'est quand un même un sacré boulot!  Et là, maintenant que j'entrevois ce que c'est,  je dis respect. Toutes ces heures, enfermé dans la cabine du studio , seul à seul face au micro, à reprendre encore et encore  
Tu m'as donné de beaux enfants
Tu as le droit de te reposer maintenant

Là encore, on imagine aisément le calvaire de l'ingénieur du son, peut-être même les séquelles physiques causées par ces enregistrements. Que l'on se rassure, il a dû toucher une indemnisation financière conséquente; nous, par contre devons endurer bénévolement chaque diffusion radiophonique intempestive!

Tout ça pour dire, qu'on croit qu'il suffit d'écrire 3 couplets et deux refrains, d'emballer ça dans une jolie ritournelle, de fredonner le tout dans un aquarium équipé une ou deux fois et emballez,  c'est pesé!  Eh ben non!

Au bout du deuxième jour, soyons tout à fait honnête, je suis claquée!
A force de réécouter les différentes prises, je n'entends plus rien! C'est laquelle la mieux : la 2 ou la 4? Ben la voix est pas mal, mais le piano et la basse sont pas ensemble... en plus y a de la repisse dans le fond...  On reprend où? Attends, je te drope avant le troisième refrain...  De toute façon, on fera les re-re demain, t'inquiète! Tout d'un coup, je me demande même ce que signifie ce texte que j'ai écrit moi-même! Dans ma cabine de 2m2, isolée des autres musiciens et du monde en général,  je m'interroge : suis-je en train de devenir complètement dingue? 

Peut-être bien... Et Alors?
Au final, on rigole bien entre (pendant?) les prises, avec nos super blagues de l'Almanach Vermot! Un vrai festival, rien que pour ça, il valait le coup cet enregistrement!

Et si Michel avait raison?


La vie c'est plus marrant,
C'est moins désespérant
... En chantant



Pardon...
Citer Michel Sardou, je sais bien, c'est limite...
Mais je suis vraiment claquée! Ça excuse!

3 commentaires:

  1. stef, y a quand même une sacrée différence entre le Michel et toi, au moins tu ne fais pas la gueule ! malgré tout, je te souhaite une aussi longue carrière !

    RépondreSupprimer
  2. la musique aime tout le monde et j'aime toutes les musiques (finalement , m'est avis que c'est du Sardou)
    bises et courage Bella
    sûre qu'il il y aquelque chose de trés bien qui va sortir de tout ça
    Emma

    RépondreSupprimer
  3. Le plus dur à supporter dans Sardou, c'est surtout les paroles de Barbelivien...

    PS : si je peux me permettre, chère Stef, les grammairiens consultés ne recommandent pas l'emploi de "conséquent" dans le sens de "important" Ouille que ça fait mal à mes petites oreilles de futur Académicien!! Il ne faudra plus recommencer!!! Promis?

    RépondreSupprimer