jeudi 20 mars 2014

61. Cheikh vacances

Et voilà c'est fini...
Certaines rangent, paraît-il, leurs vacances dans des valises en carton.
Personnellement, je dis tant mieux pour elles si ça rentre ! Pour ma part j'ai remisé maillots, tongs et paréo dans ma Cabin Trolley 4 roues ultra légère. Que voulez-vous, je ne suis pas une romanichel. Quand il s'agit de voyager, je suis une femme moderne et équipée, et une femme soigneuse et organisée quand il s'agit de ranger mes petites affaires jusqu'à l'été prochain.
Oui, si vous n'êtes pas complètement nouille, vous aurez donc compris que je reviens de voyage. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je ne vous ai pas écrit plus tôt, trop occupée que j'étais à explorer le bout du monde et, à l'instar de Jenifer, m'exposer un peu plus au soleil et réchauffer mon corps au soleil (oh oh oh ad lib) ! Au passage, c'est pas pour me jeter des orchidées, mais j'attire l'attention des fidèles de ce blog sur la diversité de mes connaissances. Avouez que vous n'en connaissez pas beaucoup des frangines capables de citer indifféremment Jenifer ou Pierre que ce soit Corneille, Dac ou Desproges ! En même temps, je vous accorde que pour briller en société, citer Jenifer, c'est assez peu reluisant. A moins que ladite société ne se composent de convives de moins de 14 ans auquel cas vous devriez peut-être vous interroger sur votre vie sociale...
Passons. Donc je vous disais, j'ai fait un de ces voyages, je ne vous raconte pas! Inutile de vous affoler comme vous le faites, c'est une expression. Bien sûr que je vais vous raconter!
Alors... Pour commencer... Côté dépaysement... J'aime autant vous dire que j'ai fait TRÈS fort ! Eh ! Quand on voyage, autant faire les choses en grand, non ? Je veux dire que d'aller prendre un bol d'air ou de chouchen à Questembert ou Ploudeurznic c'est sympathique, c'est charmant mais ça manque tout de même un peu d'exotisme. Et aussi, la plupart du temps, de soleil. Alors là, je vous entends qui protestez indignés : " Comment ça ? Comment ça ? C'est trèèèès ensoleillé la Bretagne ! ". Ce à quoi je vous réponds avec le plus grand calme, ne soyez pas de mauvaise foi je vous prie. Laissez donc ça à Mesdames Hidalgo et Kosciuzko-Morizet et reconnaissez honnêtement que la Bretagne, ses ports, ses mouettes, son Breizh Cola ça vous gagne peut-être, mais que pour ce qui est du soleil, la victoire est beaucoup plus aléatoire.
De toute façon, là tout de suite, la Bretagne on s'en fiche.
Comme nous n'allons pas jouer aux devinettes toute la matinée (personnellement, j'ai d'autres choses à faire), je m'en vais vous révéler sur-le-champ ma destination. A 7000 km de mon canapé Klippan Ikea, en plein milieu d'un désert où je m'attendais à voir surgir Lawrence d’Arabie à tout bout de dune, au bord d'une mer aussi bleue que les yeux de Peter O'Toole, sous un soleil incandescent et un air conditionné frigorifique, j'ai découvert baba au bout du monde Abou Dhabi (petite allitération en b) ou pour ceux d'entre vous qui ne seraient pas arabophones, Le Père de la Gazelle...
Alors ? Je ne vous avais pas dit que j'avais fait fort ?
Je reconnais que ce n'est pas la première destination qui vient à l'esprit quand on feuillette le catalogue Pierre & Vacances mais une fois qu'on y est, je vous assure qu'en matière de dépaysement et d'exotisme, c'est parfaitement réussi, quant à la météo, je résumerai en disant que ce bon vieux Joël Collado serait probablement au chômage dans ce pays caniculaire où le soleil fait relâche moins de 10 jours par an ! Il va sans dire qu'après une telle escapade, je reviens telle une savoureuse brioche : la peau dorée juste ce qu'il faut et le moral gonflé à bloc !
Bien sûr, je pourrais vous raconter les gratte-ciels insensés, les palais princiers, les mosquées, les palmiers, les bougainvilliers, les plages immaculées, les camélidés, les mezzes libanais, les malls démesurés, les voiles et les keffieh... Je pourrais aussi vous infliger un  diaporama assorti de commentaires fascinants : "Là c'est moi : je mange un yaourt... Là c'est moi devant un dromadaire... Là c'est quand j'ai pris le métro... Là c'est quand j'attends l'ascenseur à l'hôtel... " et devant lequel vous n'auriez d'autre choix que de vous enthousiasmer démesurément : " C'est dingue ça, même les pots de yaourts sont écrits en arabe?...  Ah? Une seule bosse c'est un dromadaire? ... Il a l'air chouette leur métro, y a combien de lignes?... Heureusement qu'il y avait un ascenseur au 48 ème étage dis-donc, à pieds ça fait haut... ".
Bref, comme vous apprécierez sans nul doute que je vous dispense de ce pénible échange, vous m'accorderez de vous quitter (un peu vite certes mais j'ai du mal à me remettre du décalage horaire) sur cette unique photo souvenir pas tellement représentative, mais que j'aime bien...

Salam Aleykoum !

Plage d'Abu Dhabi, Mars 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire